Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Waterwalk 2011 - Marche pour l'eau 2011 - VIDEO

Publié par Minthé

WATERWALK 2011

 

(in english & en français)

Merci Eva !

 

Jetez un coup d'oeil en fin d'article, sur la vidéo donnée en lien !)

 

ni guh izhi chigay nibi onji
I will do it for the water.
Je le ferai pour l'eau.
Lo voy a hacer por el agua.
Minthé

This is a documentary about strength, courage and determination. Our principal
character is a 69 year old Anishinawbe woman who is committed to raise awareness
about the state of water. She will walk thousands of miles in her effort.

Water is sacred. Water is precious. Water is powerful. Yet, the health of our water is
something that remains elusive to most people. Each day we use gallons for our daily
needs beginning with our morning coffee, the shower, flushing our toilets, brushing
our teeth. More often than not, we are oblivious to the source and quality of our
water supply.

Josephine Mandamin, great grandmother, grandmother, mother, auntie is on a
mission to change all of that. She is in her fifth year of a monumental task that few
would touch. She is walking for, or talking about, water. And if there was anybody
who could be desribed as a person who walks the talk, it is this heroic, albeit
modest, grandmother.

Each day Josephine rises at 3:30 am to pray for water. On April 9th at 4am Pacific
time she began her third day of a very long journey. She and her team walked for
fourteen hours on the second day of the launch of her latest venture. Yesterday they
walked for 12 hours. She is walking across North America, literally, to carry water
from what she describes as the four corners of Turtle Island.

Water from Puget Sound is being carried across mountain ranges and desert lands
and in two weeks they will cross the border into Canada. On April 20th, she will
start the walk from the Gulf of Mexico. On May 7th, she begins the journey from the
Atlantic Ocean. Water from the Arctic Ocean will arrive in Winnipeg by train to join
the Pacific ocean carriers and they will all converge on Lake Superior in the second
week of June. What prompted her to do all of this, which has some people shaking
their head in disbelief?

“I am doing this for the water” she told a small crowd gathered at the Evergreen
State College, near Shelton, Washington state, on April 9th,2011, the day before she
started her renewed journey. “We will keep on going until we can join all waters from
the four corners”, she said in her eloquent soft voice, “I am doing this for water”.

Josephine began her journey in 2002 when she had a vision about her mission in life.
It is based on a prophecy held sacred by the Anishinawbe, first nations who surround
the Great Lakes region, that there would come a time when our water would become
scarce. She felt an urgent need to raise awareness of this very crucial issue. Since
that time she has circumnavigated all of the Great lakes, starting with Superior and
then Eerie and finally Lake Michigan. On a challenge she also walked the stretch
of the St Lawrence river and now the task of her life is to complete the journey of
Waterwalk 2011 by June 12, 2011.

Our story begins with a ceremony near Puget Sound on the west coast of the state of
Washington. The Skokomish nation was honored to be asked to be the starting point.
It also happens to be the longest part of her journey, some 4 thousand kilometers
and until the walkers will have traveled 10-12 hours each day. Our crew follows
them in the initial days and will be with Josephine on the liftoff from the Gulf Coast
and from the Atlantic Ocean. We will also be there for the arrival of all four pails of
water at a location on Lake Superior.

 

 

 

Voici un documentaire sur la force, le courage et la détermination. 
Notre personnage principal est une femme Anishinawbe de 69 ans, qui 
s’est engagée à faire croître la conscience sur l’état de l’eau. Elle 
fera l’effort de marcher des milliers de miles.

L’eau est sacrée. L’eau est précieuse. L’eau est puissante. Cependant 
le maintien de la santé de notre eau échappe  à la plupart des gens. 
Chaque jour nous utilisons des litres d’eau pour nos besoins 
quotidiens, en commençant par le café du matin, la douche, tirer l’eau 
des toilettes, se laver les dents. Plus que jamais nous sommes 
inconscients des ressources et de la qualité de notre eau.

Josephine Mandamin, arrière grand-mère, grand-mère, mère, tante, s’est 
donné la mission de changer tout cela. Elle est dans sa cinquième 
année d’une tâche monumentale que peux d’entre vous s’attribueraient. 
Elle marche pour ou parle de l’eau. Et s’il y a bien quelqu’un qui 
pourrait être décrit comme marchant sa parole, c’est bien cette 
héroïque, quoi que modeste grand-mère.

Chaque jour Josephine se lève à 03h30 pour prier pour l’eau. Le 9 
avril à 4h du matin (heure pacifique) elle commença sa troisième 
journée d’une très grande marche. Elle et son équipe ont marché 
pendant 14 heures le deuxième jour du lancement de leur récente 
aventure. Hier ils ont marché pendant 12 heures. Elle marche à travers 
l’Amérique du Nord,  littéralement, pour porter l’eau de ce qu’elle 
appelle les 4 coins de l’ìle de la tortue.

De l’eau de Puget Sound est portée à travers des chaines de montagnes 
et de pays désertiques et traversera la frontière du Canada dans deux 
semaines. Le 20 avril la marche partira du Golf du Mexique. Le 7ème 
jour elle commence le voyage depuis l’Océan Atlantique. L’eau de 
l’Océan Arctique arrivera à Winnipeg par le train pour rejoindre les 
porteurs de l’Océan Pacifique et ils vont tous converger vers le lac 
supérieur durant la deuxième semaine de juin.  Qu’est – ce qui poussée 
Josephine à faire tout ceci, qui à certaines personnes fait agiter 
leur tête en signe d'incrédulité ?

« Je fais ceci pour l’eau » disait-elle à un petit groupe de personnes 
rassemblées au Evergreen State College près de Shelton, état de 
Washington, le 9 avril 2011, la veille du départ de son nouveau 
voyage. « nous allons continuer jusqu’à ce que nous aurons rassemblé 
de l’eau des quatre coins » qu’elle disait avec sa voix douce et 
éloquente, « je fais ceci pour l’eau ».

Josephine a commencé son voyage en 2002 quand elle eût une vision de 
sa mission dans sa vie. Ceci est basé sur une prophétie gardée secrète 
par les Anishinawbe, première nation qui entoure la région des Grands 
Lacs, qu’il y aurait un temps quand notre eau deviendrait rare. Elle a 
ressenti le besoin urgent de réveiller les consciences sur ce problème 
crucial. Depuis ce temps-là elle a navigué autour de tous les Grands 
Lacs, en commençant par le Lac Supérieur, puis le Lac Eerie et 
finalement le Lac Michigan. Comme un défi elle a aussi marché toute la 
longueur de la rivière St Laurent et maintenant elle s’est donné pour 
tâche de sa vie de parachever le voyage du Waterwalk 2011 le 12 juin 
2011.

Notre histoire commence avec une cérémonie près de Puget Sound sur la 
côte ouest de l’Etat de Washington. La Nation des Skokomish a eu 
l’honneur d’être invitée comme point de départ. Il s’avérait aussi 
être la partie la plus longue de son voyage, quelques 4 mille 
kilomètres et les marcheurs auront marché durant 10 à 12 heures chaque 
jour. Notre équipage les suivra durant les premiers jours et sera avec 
Josephine lors du prélèvement de la Côte du Golfe et de l’Océan 
Atlantique. Nous serons aussi présents à l’arrive des 4 seaux d’eau à 
un endroit donné du Lac Supérieur.
 

 

Take a look at the Trailer - Water Walk Launch 2011

 

WATER WALK LAUNCH 2011 from Jeff Bear on Vimeo.